Ola Claesson

Ola Claesson

Chef exécutif

Originaire de Suède, Ola Claesson débute sa carrière culinaire dès son plus jeune âge. Né dans une famille de chefs, il vit sa toute première histoire d’amour, la cuisine, dans le respect des traditions et l’exploration des saveurs.

Ola quitte la Suède en 2005 et, après avoir fait le tour du monde en quête de nouvelles saveurs, il dépose ses valises à Paris et travaille dans de grands restaurants comme le Meurice et Le Pré Catelan, tous les deux étoilés au guide Michelin. Ce n’est vraiment que pendant son emploi au Spring, à Paris, qu’il se découvre une passion pour la cuisine du marché et les produits locaux – une philosophie culinaire qui ne le quittera plus et qu’il développe depuis.

Chef Claesson, après quelques années à la tête d’un restaurant gastronomique privé de Londres, quitte l’Europe pour venir s’installer à Montréal. Ce qui l’a poussé à traverser l’océan?

L’amour d’une québécoise, évidemment.  

Nongyao Truadmakkha

Nongyao Truadmakkha

Chef du midi

 

Nongyao Truadmakkha doit son amour de la cuisine thaïe traditionnelle à sa maman. Dès son plus jeune âge, dans le petit restaurant de Buriram, en Thaïlande, dont elle fut la chef-propriétaire durant plus de 35 ans, sa mère lui a enseigné l’art de la cuisine.

Après une courte carrière de comptable, Nongyao réalise qu’elle a envie de suivre les traces de sa mère et commence à travailler dans divers restaurants de la région de Bangkok. Elle rencontre alors François Tatte, chef exécutif à l’hôtel Le Méridien, qui lui offre un emploi au sein de son entreprise de chocolaterie de renommée internationale. C’est là qu’elle fera l’apprentissage de l’art du chocolat fin avant d’immigrer au Canada, où elle occupera un poste de chef privé à Mont Tremblant durant 5 étés, apprenant à cuisiner le gibier et les produits locaux. Hors-saison, elle travaille dans de nombreux restaurants de prestige pour parfaire ses connaissances culinaires.

Elle vient s’installer à Montréal en 2014 et travaille quelques temps comme chef de parti chez Graziella. C’est suite à un inspirant voyage dans son pays natal, en 2015, au cours duquel elle retrouve l’envie d’explorer les saveurs de sa jeunesse, que Nongyao rejoint l’équipe de l’Auberge Saint-Gabriel en tant que sous-chef de cuisine.

Jean-Benoît Hinse

Jean-Benoît Hinse

Chef sommelier 

Originaire de Québec, Jean-Benoit commence à travailler dans la restauration à l’adolescence. Après des études en administration, il s’installe à Montréal et complète un DEP en cuisine italienne professionnelle à l’ITHQ. De serveur, il devient barman, puis maître d’hôtel dans divers établissements.

C’est au contact d’experts passionnés de chez Cube, Aszu et Garçon qu’il découvre le monde de la sommellerie. Au même moment où le restaurant Au Chaud Lapin, dont il est copropriétaire, ouvre ses portes sur le Plateau Mont-Royal, Jean-Benoit entreprend une formation en sommellerie à l’ITHQ qu’il complémentera par des études au WSET Wine and Spirit Education Trust avant d’occuper le poste de sommelier chez Maison Boulud, au Ritz-Carlton, pendant près de deux ans.

Il est très important, pour ce grand rassembleur, de contribuer à l’avancement de la profession qui le passionne au quotidien. Il siège donc au conseil d’administration de l’Association Canadienne des Sommeliers Professionnels à titre de vice-président. Fondateur et responsable du club de vin du Midtown Le Sanctuaire, il travaille également à son compte en achats et gestion de caves privées pour des particuliers en plus d’organiser et animer des soirées privées et évènements corporatifs.

Il rejoint l’équipe de l’Auberge Saint-Gabriel en tant que sommelier en Juillet 2016