Pommes du Québec: Royal Gala { Photo: Vadim Daniel, Photographe, Montréal }

Pendant bien longtemps, la pomme faisait référence aux mythes qui l’entouraient, faisant de ce fruit le symbole de la débauche… Pour cette fin de semaine on pardonnera Ève d’avoir été la première femme ayant fait manger une pomme à une poire (Victor Hugo) en profitant pleinement de ces deux belles variétés.

La Royal Gala :
Très belle petite pomme avec une saveur qui rappelle la Délicieuse Jaune avec sa chair très résistante au brunissement mais qui tend à perdre de sa saveur après cuisson. Sa peau fine et sa chair sucrée et croquante en font une pomme très spéciale. Excellente à croquer, la Royal Gala, à l’aspect extraordinaire, est d’ailleurs l’une des variétés les plus appréciées par les consommateurs hauts comme trois pommes.

Pommes du Québec: Spartan { Photo: Vadim Daniel, Photographe, Montréal }

La Spartan :
Introduite en 1936, la Spartan est issue d’un croisement entre les variétés McIntosh et Yellow Newton Pippin et a été développée en Colombie-Britannique. Avec sa forme bien joufflue et son teint du plus beau rouge, elle est l’une des plus croquantes ! La pomme Spartan s’est donc rapidement hissée au premier rang du panthéon des pommes.

Note de Cécile : Dans la Grèce antique, lancer une pomme Spartan à une femme signifiait la demander en mariage. Si cette dernière l’attrapait, c’est qu’elle acceptait la demande.

Fiche descriptive :

  • La Spartan est un fruit : croquant, juteux, mi-acide, assez sucré et aromatique
  • La Royal Gala quant à elle est un fruit : croquant, juteux, acide et moyennement sucré.
  • La Spartan et la Royal Gala peuvent être utilisées comme : pomme à croquer et pomme à cidre.

Comme le disait si bien Lisa Carducci : La liberté, c’est comme une grosse pomme rouge et juteuse, c’est bien meilleur quand on y mord à belles dents.


Related Posts: