Bières du Québec { Photo: planete.qc.ca }

«Elles sont brunes, blondes, rousses. Elles peuvent se démarquer par leur douceur, leur amertumes ou leur rondeur. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles ne manquent pas de caractère! En effet, les brasseurs de bières naturelles et artisanales sont là pour rester, puisqu’ils répondent à une tendance universelle et irréversible de cette nouvelle race de consommateurs qui recherchent le bon goût, en harmonie avec la nature et leur terroir».

«Le début des années 1980 correspondait au besoin d’individualisme de la génération des baby-boomers dont les premiers membres, ceux et celles nés entre 1945 et 1969, franchissaient allègrement le cap de la trentaine. C’était l’époque où les «yuppies» (Young Urban Professional) régnaient en rois et maîtres. On les retrouvait partout. Ils avaient de l’argent et voulaient se distinguer en buvant autre chose que la bière de leur père. pour eux, fini la «grosse Mol tablette», la O’keefe et la 50! Aussi, plusieurs d’entre eux avaient voyagé et recherchaient au Québec des goûts et des saveurs qu’ils avaient découverts en dégustant des bières européennes».

«Ce n’est donc pas un hasard si c’est à cette époque qu’on assista à la renaissance de petites brasseries artisanales».

La Brasserie Massawippi ( 1986 )

«Considérée par plusieurs comme la pionnière dans le domaine des microbrasseries au Québec, la brasserie Massawippi ouvrit ses portes à North Hatley, en Estrie, en juin 1986. Elle était installée à l’époque dans le restaurant Pilsen».

Le Cheval Blanc ( 1987 )

«La brasserie Le Cheval Blanc fut la première brasserie artisanale à obtenir un permis de production et de distribution au Québec».

Les Brasseurs du Nord ( 1987 )

«Incorporée en 1987, la brasserie Les Brasseurs du Nord obtint son permis un an plus tard et lança sa première bière, la Boréale rousse, une bière aux arômes de malt caramel et de scotch, devenue depuis la bière de microbrasserie la plus vendue au Québec».

Les Brasseurs G.M.T ( 1987 )

«Dès mars 1988, les consommateurs firent connaissance avec la Belle Gueule. La même année fut lancé une autre lager, la Tremblay, une blonde sucrée au goût de sirop de maïs».

La Brasserie Brasal ( 1989 )

«Fondée en 1989 par Marcel et Etan Jagermann, père et fils, originaires d’Autriche, la brasserie Brasal, située à LaSalle, produisait quatre excellentes lagers de type allemand».

La Brasserie McAuslan ( 1989 )

«Fonctionnelle depuis janvier 1989, la brasserie McAuslan a pignon sur rue dans le quartier St-Henri, à Montréal, ancien cœur industriel du Canada. Sa première bière produite: la St-Ambroisse blonde, qui fut aussi la première bière de microbrasserie à être distribuée en bouteille en juin 1989. Aujourd’hui McAuslan a remportée une douzaine de prix dans des concours internationaux».

Unibroue ( 1991 )

«Aujourd’hui mondialement connue pour ses bières de grande qualité refermentées en bouteille, c’est en 1990 que l’histoire de la plus grande des microbrasseries du Québec commença. Cette année-là, en effet, André Dion et Serge Racine firent l’acquisition de 75% des actions de la brasserie Massawipi, qui connaissait de graves difficultés financières. Afin de distribuer les produits de cette brasserie, Dion et Racine fondèrent Unibroue».

Bibliographie: Histoire de la bière au Québec, Sylvain Daignault, édition Broquet, Saint-Constant, 2006, 182p.



Related Posts: